Togo : Jean Degli sèchement taclé par Ore et Ouro-Djikpa

Jean Degli

Jean Degli a été véritablement critiqué par deux promoteurs d’une transition politique. En effet, Pour trouver les solutions aux maux qui minent l’opposition togolaise, une frange de la classe politique regroupée dans un mouvement dénommé Creuset National pour une Transition propose une transition politique au Togo. Mais, cette proposition ne semble pas recevoir écho favorable chez certains acteurs comme Jean Degli.

Si pour certains à l’instar de Jean Degli qui pensent que la transition ne se décrète pas, Ore et Ouro-Djikpa pensent le contraire. Que pense concrètement Degli et quelle est la réponse des responsables du Creuset National de Transition ?

La transition ne se décrète pas, selon Jean Degli

Depuis la naissance du projet d’un Creuset National pour la Transition, certains politiques n’ont pas épousé l’idée. Pour Me Jean Degli, le moment n’est pas propice pour une transition.

Les éléments qui entrainent une transition politique manquent. Une transition politique suppose le maintien du chef de l’Etat au pouvoir, diminué de ses prérogatives avec un premier ministre de l’opposition, véritable détenteur du pouvoir exécutif. C’est également un moyen de sortie de crise. Or le Togo n’est pas en crise.

Par ailleurs, si les promoteurs du CNT pensent qu’on peut ne plus faire avec aucun opposant, on se pose la question de savoir avec quelles forces le Creuset va agir.

Aujourd’hui, lorsqu’on analyse très bien les forces politiques en présence, les partis de Ore et Ouro-Djikpa ne représentent pas grande chose. Jean KISSI, Secrétaire général du CAR est aussi du même avis que Jean Degli.

Cette critique à l’endroit des responsables du CNT a suscité leur colère. Ils ont sèchement répondu à leurs détracteurs.

Les responsables du CNT font du tic au tac

Seule la transition peut sauver le Togo. Le Creuset National pour la Transition (CNT) ne voit pas une autre option. Djimon Ore, l’un des 2 responsables de ce creuset, a répondu à ceux qui pensent que la transition ne se décrète pas.

Pour l’ancien ministre de l’UFC, « ceux qui ont cette idée, sont des manipulés de la France-Afrique ». Le président du Front des patriotes pour la démocratie (FPD) se prononçait dimanche dans l’émission « D12 » de Pyramide FM.

Djimon Oré a particulièrement attaqué Jean DEGLI. « C’est l’un des manipulés de la France-Afrique. C’est triste que de grosses têtes comme celle-là se lèvent tout simplement parce que le maître a ordonné d’attaquer l’idée », a lancé Djimon Ore à l’endroit de Me Jean Degli, président de « Bâtir le Togo ».

Selon lui, cette histoire de transition gêne à un niveau plus élevé et il est recommandé de ne pas laisser prospérer cette vision. Pour Tchatikpi Ouro-Djikpa, il appartient à l’élite togolaise de montrer la voie et non de faire autre chose.

Toujours pour Djimon Oré, les opposants et les personnalités politiques sont tous manipulés par les réseaux mafieux sans donner de nom. Ils lancent, ainsi, un appel à la prise de conscience de la jeune génération.

Lire aussi : https://lejournalinfo.com/politique/troisieme-mandat-conde-et-ouattara/