Education/Unesco : une réunion virtuelle du 20 au 22 octobre pour fixer les nouvelles priorités

L’Unesco organise les 20 et 22 octobre prochain, un sommet mondial sur l’éducation. En effet, les systèmes éducatifs mondiaux ont été menacés par la pandémie de la Covid-19. D’où la nécessité de repenser le secteur pour la période post pandémie. C’est dans cette logique qu’un sommet mondial sur l’éducation a démarré ce mardi. C’est une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), en partenariat avec les gouvernements du Ghana, de la Norvège et du Royaume uni. L’annonce a été faite hier lundi 19 octobres 2020 par l’Organisation basée à Paris.

Cette réunion virtuelle de trois jours permettra de fixer les priorités du redémarrage de l’apprentissage et en protéger le financement. Pour l’Unesco et ses partenaires, il s’agira d’une part, d’obtenir des engagements de la part des dirigeants pour la protection du financement de l’éducation lors du redressement post épidémique. D’autre part, il est question de trouver un consensus sur les actions prioritaires pour l’année prochaine.

Une plateforme unique pour protéger et de repenser l’éducationEducation, Unesco, une réunion virtuelle du 20 au 22 octobre pour fixer les nouvelles priorités

La pandémie de la Covid-19 a créé la plus grave perturbation des systèmes éducatifs mondiaux de l’histoire. Plus de 1,6 milliard d’apprenants ont quitté l’école au début de la crise, indique l’Unesco.

Selon les projections, même si la part du budget alloué à l’éducation reste stable, les dépenses publiques globales pourraient diminuer de 8% et l’aide à l’éducation pourrait chuter de 12%.

Dans ce contexte, la réunion de ce 20 octobre constituera une plateforme unique d’échanges. Des échanges, d’une part, entre des dirigeants politiques de haut niveau, des ministres, des décideurs, des organisations multilatérales. D’autre part, entre des partenaires au développement et des acteurs mondiaux de l’éducation. Ceci, « afin de protéger et de repenser l’éducation dans le monde actuel et dans celui de l’après-Covid-19 », a souligné l’Unesco.

Renforcer les engagements de l’Unesco et des états membres en faveur de l’éducation

Ces réunions constitueront aussi, selon l’Unesco, une occasion stratégique pour les États membres et la communauté internationale. Elles visent à maintenir et à renforcer leur engagement en faveur de l’éducation. Ce qui constitue l’investissement le plus essentiel pour une reprise et un avenir durable.

Un ensemble d’actions prioritaires mondiales pour le redémarrage et le renforcement des systèmes éducatifs s’articulera autour des cinq thèmes. Ces thèmes sont considérés comme centraux dans la réponse à la Covid-19.

Il s’agit d’abord, de protéger le financement national et international de l’éducation, rouvrir les écoles en toute sécurité. Il est ensuite question de se concentrer sur l’inclusion, l’équité et l’égalité des sexes, revoir les approches pédagogiques et les résultats d’apprentissage. Enfin, il faut exploiter une connectivité et des technologies équitables pour l’apprentissage, a précisé l’Unesco.

Lire aussi : https://lejournalinfo.com/sante/madagascar-le-pays-remporte-une-premiere-bataille-contre-la-pandemie-de-la-covid-19/